L’EFT ou Tapping

La première grande « transcription » codifiée occidentale énergétique a été la TFT ou « thérapie du champ mental » établie dans les années 70-80 par Roger Callahan, donnant lieu à une pratique redoutablement efficace, mais très complexe !

Puis c’est Gary Craig, ingénieur surdoué formé entre autres à Stanford, qui a formalisé grâce à de nombreuses expérimentations (notamment avec la création d’algorithmes élaborés) sa propre pratique énergétique très simplifiée :

L’EFT « Emotional Freedom Technic » (technique d’aide à la libération des émotions)

qui consiste a allier des rondes de tappotis de grands points des méridiens (un réseau physique infiniment petit, de support du trajet des méridiens,  a récemment été identifié en Corée du Sud) à des phrases-clés répétées à haute voix après le praticien, en lien avec le problème à gérer pour faire également intervenir la psyché, ce qui permet dans un premier temps le nettoyage et la vidange des ressentis et émotions difficiles, puis l’implantation de nouveaux schémas positifsCe procédé entraîne aussi une régulation directe, physiologique, du centre de gestion du stress, situé dans les amygdales cérébrales.

(cf aussi la page de ce site «origine des psychologies énergétiques») 

Jean-Michel Gurret est le fondateur de l’IFPEC, grand institut français de formation aux psychologies énergétiques, notamment à l’EFT

Ce processus est si puissant, qu’il va pouvoir aller jusqu’à déprogrammer les schémas dans lesquels ces émotions ont pris racine ! 

Puisque tout ceci, combiné, permet d’activer et de remettre en mouvement des « bulles énergétiques dormantes ou enkystées », ou des programmes erronés de croyances, qui se sont constitués lors de situations vécues de façon traumatique, avec un petit ou un grand T. 

L’EFT, du fait de sa grande simplicité, et de son interaction si facile avec les méridiens, est ainsi très accessible à tous, ce qui rend donc possible les autotraitements, puisqu’on peut pratiquer sans aucune connaissance théorique ou pointue, en restant toujours aussi très efficace. Et si Gary Craig base sa méthode et ses phrases uniquement sur le négatif à nettoyer, de nombreux autres thérapeutes ont élaboré à sa suite d’autres façons de faire, et notamment la possibilité de finir sur “du positif” pour faciliter le changement en train de prendre place…

Les rondes permettent ainsi, au fur et à mesure que l’on fait face aux ressentis, et que s’élèvent nos vibrations grâce aux stimulations des méridiens, de nettoyer et de remplacer ces programmes ou ces croyances par des nouvelles habitudes bénéfiques…

Concernant les preuves de l’efficacité de l’EFT, celle-ci a été estée sur les Syndromes de Stress Post Traumatique (SSPT) des vétérans américains.

Les autres traitements standards (dont l’EMDR, Eye Movement Désensibilisation and Reprocessing, Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires, technique « reine » actuellement dans ce domaine, cf les liens et conseils à ce sujet dans la page « j’aime et je recommande – thérapies somatiques des traumas ») demandent une douzaine de sessions parfois très pénibles, pour environ 49% de succès, alors que l’EFT obtient 86% de succès, dès seulement 6 séances sans pénibilité…

Il a aussi été prouvé neuroscientifiquement que quand on effectue ces « tapping » (autre nom pour les « rondes ») il y a des actions non énergétiques fondamentales qui se jouent :

On freine notamment la stimulation de la voie ortho sympathique du nerf vague et on active sa voie parasympathique amenant toute une chaîne d’échanges d’informations induisant un fort sentiment d’apaisement (cf aussi la page théorie polyvagale)… Et on apaise aussi directement un endroit du cerveau appelé « l’amygdale » où sont traitées les informations du corps concernant notamment les sensations de douleur et les sensations liées aux émotions ressenties… qui ont souvent tendance à se potentialiser dans un cercle vicieux… Lorsque celui-ci est calmé, cela permet une harmonie et une paix corporelle et émotionnelle, qui fera le terreau d’un cercle, lui vertueux, du travail effectué sur soi… 

Enfin, concernant les preuves des actions énergétiques de l’EFT, les plus cartésiens des occidentaux n’ont qu’à bien se tenir, car il va s’avérer difficile désormais de continuer de nier l’existence des méridiens et des chakras ! En effet des scientifiques Sud-Coréens ont récemment mis en évidence un réseau “bien physique”, jusque-là non décelé appelé le “Primo vascular system”, qui suit exactement le trajet de ces derniers (jusque-là uniquement déterminé empiriquement) !

L’EFT que je pratique est dite “Quantique”, parce que je la “lis” non pas seulement de façon neuro-cognitive, mais avec les Lois de la physique quantique et d’attraction…

Ainsi qu’avec l’intégration des hautes valeurs telles que la bienveillance, la gratitude, l’intention d’évoluer vers le meilleur de soi-même, de se relier à son coeur et à sa conscience… Et surtout à ce Souffle de vie initial, lumineux, Source dont nous descendons !

Voir aussi ma page « mon parcours spirituel » 

En Pratique

Les rondes suivent toujours le même protocole :

On commence par tapoter 3 fois de suite le point karaté sur le tranchant d’une des mains avec le bout des doigts de l’autre main…

À ce geste, vont être associées des phrases qui portent sur le problème à résoudre, ces phrases peuvent être 3 fois les mêmes ou alors, selon votre intuition décrire de plus en plus précisément le problème et ses effets sur vous…

Puis on « déroule » les tapotis sur les points, de haut en bas, puis sur les doigts. A chaque fois qu’on change de point, on nomme tout ce qui est en rapport avec le problème et ce qu’on ressent…

On peut tapoter des deux cotés pour les points « doubles », ou d’un seul côté, peu importe lequel, on peut d’ailleurs changer de côté à tout moment…

On commence au sommet de la tête (certains thérapeutes chevronnés, selon leurs intuitions, commencent directement sur les sourcils, où ne font pas les points des mains, mais au départ, il est important de bien suivre le protocole de base de Gary Craig), puis sur la racine des sourcils, ensuite le coin de l’œil, puis sous l’œil, sous le nez, au niveau du menton, on passe ensuite sur le torse et on stimule l’intérieur des deux clavicules 
Puis on passe à la main bases des ongles du pouce, de l’index, du majeur, on « saute » l’annulaire puisqu’on va aller en tout dernier tapoter « le point de gamme » sur le dos de la main dans le prolongement de celui-ci, on stimule l’auriculaire on peut repasser un peu par le point karaté, pour finir sur le « point de gamme »

On peut également, si on a besoin de tapoter discrètement, utiliser juste les points sur la main : voici, tels que les décrit Sophie Merle, grande pionnière française de l’EFT, les objectifs thérapeutiques « cachés » derrière la stimulation de ces points, en lien avec leur méridien-source :

Point karaté = il va lever les blocages inconscients qui peuvent empêcher le tapping de fonctionner ; il empêche les auto-sabotages ; il libère des ruminations et il ouvre l’intelligence 

Pouce = il libère des afflictions profondes, réduit souffrance intérieure et inclinaison qu’on peut avoir au malheur – Sévices émotionnels encore actifs 

Index = c’est le point du pardon surtout à soi-même ; il permet d’oublier les griefs et la culpabilité 

Majeur = il traite le manque estime et de confiance en soi, le fait de se sentir toujours sous le joug des autres ; il donne aussi de l’enthousiasme et il protège des excès 

Auriculaire = réduit les peurs liées au grand monde, libère du besoin d’être en retrait permet de se révéler et de bénéficier de la matière, mais aussi de la nécessité de se faire remarquer à tout prix 

Point de Gamme (correspond aussi à l’Annulaire) = il accroît les capacités à ouvrir son coeur et lutte contre le besoin de se tenir en retrait, il calme les douleurs physiques et les sentiments dépressifs 

Exemple de deux rondes « de base » : la première axée sur le négatif puis la seconde sur du positif…

EXEMPLE D’AUTOTRAITEMENT FACILE

Un des premiers et très simples autotraitements que l’on peut experimenter en EFT est la levée d’éventuelles “inversions psycho-énergétiques” qui nous empêchent de faire certaines tâches, même si on sait qu’elles seraient bonnes pour nous. Un autre signe pour reconnaître ces inversions est qu’on fait d’ailleurs plutôt dans ces cas-là des choses “faciles” à court terme, mais contre-productives à moyen et long terme.

Ce qui est formidable et semble magique avec l’EFT, c’est que l’effet peut être immédiat, surtout avec ces inversions, donc très vérifiable ! Pour faire cet exercice, vous pouvez masser le POINT SENSIBLE sur le coeur (cf schéma ci-dessus) en petits cercles, ou stimuler le point karaté…

A vous de « jouer » !

Pratique Audio : « lever les inversions psychologiques globales » 

 

 

Pratique Audio : 

« lever les grandes inversions psychologiques spécifiques »

Bien sûr pour des inversions de longue date ou ancrées dans des bulles énergétiques très “figées”, cette petite méthode ne suffira pas !

EN EFFET 

Soit les problèmes sont plus ou moins là depuis « toujours » et la grossesse vous oblige à vous atteler au problème… Soit c’est suite à quelque chose qui s’est passé plus récemment (connue ou non) et du fait de la grossesse, il faut faire face… En gardant bien à l’esprit, que l’événement « initial », n’est pas juste la chose qui s’est passée et qui a ancré le problème principal, c’est au moins autant comment a été vécu ce qui nous est arrivé à ce moment-là. C’est ce tout, qui entraîne une/des conséquence(s) plus ou moins limitante(s), selon la gravité de l’événement et nos vulnérabilités.

SI l’ÉQUILIBRE VOUS SEMBLE ÊTRE  VRAIMENT BIEN ENTAMÉ, ET QUE VOUS AVEZ ÉTÉ SOULAGÉE PAR LE PETIT EXERCICE CI-DESSUS, N’HÉSITEZ PAS À RECOURIR À UN THÉRAPEUTHE SPÉCIALISÉ !